consequences

Quand les règles et routines sont claires, et que vous mettez en place de nombreuses interventions préventives, les écarts de comportements se font plus rares.

Face à un comportement inapproprié, Il est important de toujours commencer par les interventions discrètes (s’approcher de l’enfant, le toucher si c’est approprié, faire un rappel de la règle avec un signal, ou un rappel à l’oral; proposer des choix).

Mais il est tout aussi important de ne pas avoir peur d’intervenir avec une conséquence lorsque les comportements inappropriés ne cessent pas

Les conséquences formatives

Définition d’une conséquence formative

Une conséquence à un comportement est “ce qui se passe après un comportement”. Les conséquences formatives sont des interventions intentionnelles et qui ont deux objectifs: 

  • Diminuer ou éliminer le comportement inapproprié 
  • Enseigner l’élève à avoir le comportement désiré

Exemples de conséquences formatives: 

  • Pratiquer le comportement souhaité: C’est la conséquence formative la plus puissante. Si un enfant descend les escaliers de l’école en courant, le prendre par la main, remonter les escaliers avec lui et lui dire “on va redescendre marche par marche, tiens la rampe, doucement”. S’il lance des jeux dans la boîte pour les ranger en faisant du bruit, sortir les jeux et montrer “on les pose dans la boîte, sans faire du bruit, comme ça”. Il est important, surtout en maternelle, de pratiquer tout de suite le comportement souhaité. Dire à un enfant en bas de l’escalier “la prochaine fois tu descends doucement” ne fonctionne pas. Il faut remonter de suite et refaire ensemble. 
  • Geste Réparateur: Une autre approche consiste à utiliser un geste réparateur. Si un enfant déchire les pages d’un livre, il peut vous aider à le réparer. S’il dessine sur la table, lui montrer comment nettoyer. S’il enlève toutes les étiquettes du tableau de présence, il doit toutes les remettre à leur place avant de passer à une autre activité. 

Pensez à planifier à l’avance les conséquences formatives pour les problèmes les plus courants dans la classe. Pris dans le feu de l’action, on a plutôt tendance à partir sur des conséquences punitives, qui n’enseignent pas le comportement attendu. 

Précision: parfois quand on lit qu’il faut “enseigner le comportement attendu”, on se dit “mais ils savent très bien ce qui est attendu!”. Ils savent qu’il ne faut pas écrire sur les tables ou courir dans les couloirs de l’école. C’est pourquoi l’objectif n’est pas d’enseigner “le comportement”, mais enseigner l’élève à “avoir le comportement”.

Un nutritionniste ne va pas vous apprendre ce qu’est une alimentation équilibrée (vous le savez!). Il va vous accompagner dans la mise en place d’une alimentation équilibrée au quotidien. Savoir n’est pas savoir faire.

Les conséquences “non formatives”

Tous les comportements n’ont pas nécessairement une conséquence logique et formative. Cependant, l’intervention la moins efficace face à un comportement perturbateur serait de ne rien faire du tout. Il est préférable d’intervenir avec une conséquence non formative que de laisser le comportement inapproprié perdurer, d’autant plus si le comportement gène le groupe. 

Exemple: 

Un enfant interrompt le regroupement de façon répétée malgré vos rappels à la règle. Continuer à se répéter n’obtiendra pas de résultat, et rendra votre séance désagréable pour tous et inefficace pour vos élèves. 

On lui propose un dernier choix: “tu peux lever la main et attendre ton tour de parole, comme tes camarades, ou tu peux quitter le regroupement pour qu’on puisse continuer notre échange”. Et à la prochaine interruption, on lui explique qu’il doit quitter le regroupement car il ne respecte pas les règles de prise de parole. On peut lui indiquer par exemple de s’asseoir en retrait du cercle – il entend tout ce qui se passe mais n’est plus “avec nous”. 

Ce n’est pas une conséquence “formative”, elle ne lui apprend pas à lever la main la prochaine fois. Mais c’est parfois nécessaire pour pouvoir terminer l’activité prévue, respectant ainsi le besoin des autres élèves. Et cela montre à tous que cet écart de comportement n’est pas toléré. 

Points de vigilance quand on utilise une conséquence non formative:

  • Présenter cela comme une conséquence de ses actions et non pas à sa personne.
  • Rester calme et factuel, sans aucun jugement sur l’élève: “tu n’as pas attendu ton tour de parole”, et non pas “tu n’est pas respectueux”.
  • Limiter le temps de “mise à l’écart”, 30 secondes ou quelques minutes grand max sont suffisants
  • Réintégrer l’élève rapidement avec un rappel et un encouragement: “tu es prêt à respecter les règles de prise de parole? Super, on est ravi de t’avoir avec nous, viens reprendre ta place”. 
  • Renforcer le comportement attendu dès qu’il se présente: l’enfant lève la main en silence, on le félicite et on lui donne la parole. 

Un outil dans un système

Les conséquences sont un outil parmi d’autres pour la gestion des comportements en classe. Elles ne sont efficaces quand quand elles sont intégrées dans un ensemble composé de règles et routines claires, et de beaucoup d’interventions préventives et correctives-discrètes. 

Si vous vous retrouvez à utiliser trop souvent des conséquences, il peut être utile de revisiter les fondations de votre gestion de classe: l’installation de routines, les interventions préventives, les interventions correctives discrètes. 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *